Désert, Hiking, Parcs Nationaux, Voyage

Joshua Tree National Park

Enfin! Depuis le temps que je rêvais de cocher cette expédition de ma liste des choses à voir, je peux enfin dire que c’est fait! 😀

Ce parc est l’un des parcs nationaux qui entourent la région de Los Angeles que je convoitais depuis notre arrivée aux Etats-Unis. Il faut dire que nous avons la chance d’habiter une région riche en parcs nationaux, et Joshua Tree est parmi mon top 3! Le parc doit ce nom tout simplement aux arbres, les Joshua aussi appelés Yuccas, qui très -très- présents dans cette zone. Pour seulement $20 par véhicule (peu importe combien vous êtes à l’intérieur), c’est un voyage que je vous recommande de faire si vous recherchez un dépaysement total! En plus l’argent est utilisé pour entretenir le parc, voici une autre bonne raison de s’y lancer! 😉

Comment s’y rendre?

Pour se rendre à Joshua Tree, rien n’est compliqué: il faut grosso modo aller toujours tout droit pendant 2h30 en se tournant vers les terres. Joshua est à environ 30-40 min de Palm Springs, donc si vous vous souvenez de cet article, vous pouvez deviner que le paysage est désertique et très aride. Bien que ce parc soit plus petit que ses voisins tels que le Grand Canyon ou Sequoia Park (que nous visiterons bientôt hiiii!), je pense qu’il est utile de s’arrêter à l’office destiné aux visiteurs avant de se lancer à la conquête du parc sachant que les guides vous donnent une carte et vous conseillent sur les différents spots à faire selon le temps de votre voyage! Côté météo, je n’ai pas encore vécu mon premier été ici, mais je pense qu’avec la température actuelle (25 à 30 degrés), c’est tout simplement idéal pour s’y aventurer.  Les coins d’ombre sont présents uniquement autour des montagnes de roche, donc pas la peine de vous expliquer que se balader dans un désert en pleine cagna c’est pas vraiment bon 😉 On peut accéder au parc par différentes entrées, mais si comme nous vous devez rentrer à L.A. par la suite je vous conseillerai de commencer par le Nord et de finir par le Sud où vous pourrez reprendre la voie express (qui est plutôt utile puisque repasser par la ville vous fait perdre un temps précieux quand on connait la difficulté du traffic !). D’ailleurs la ville qui précède l’office de tourisme vous transporte dans les vieilles années américaines, avec entre autres une architecture et une ambiance sorties tout droit des westerns !

Aimant organiser correctement ce genre de voyage, nous avons préféré fixer plusieurs spots au préalable afin de ne pas perdre de temps: Hidden Valley, Key Views, Jambo Rock, et Cactus Garden. De nombreux hike sont disponibles, dons si vous avez la chance de pouvoir rester plusieurs jours je vous recommande vivement d’amener votre matériel de camping étant donné que chaque spot dispose de WC et de barbecue pur permettre aux campeurs et autres grands randonneurs de prolonger le plaisir! 🙂 Pour nous ce sera une prochaine fois!

IMG_1829IMG_1832IMG_1830IMG_1836IMG_1838IMG_1837IMG_1840IMG_1828IMG_1850IMG_1846IMG_1855

Premier stop: Hidden Valley.

Deux spectaculaires montagnes de rochers empilées les unes sur les autres, voilà qui décrit parfaitement ce premier arrêt. Je crois que je n’avais encore jamais vu une chose pareille! Tout simplement impressionnant… Si vous aimez l’escalade, cet endroit sera votre petit paradis! 🙂 D’ailleurs Alex s’est amusé a escaladé une des « montagnes », si vous regardez bien on peut voir une petite tache!

IMG_1869IMG_1860

IMGP1762
Hello!
IMG_1886
Si vous regardez bien, vous verrez Alex tout là-haut!

IMG_1884IMGP1813IMGP1753IMG_1880IMG_1879IMG_1865IMG_1913IMG_1912IMG_1878

Second stop: Key Views.

Aussi appelé Coachella Valley (car c’est dans cette vallée qu’est organisé le célèbre festival, logique ces américains héhé), c’est LE spot à voir absolument. Le paysage change radicalement: plus aucun arbre, mais une vue à couper le souffle sur le désert, les montagnes et surtout la faille de San Andreas (oui oui elle-même!). Nous ne sommes pas restés très longtemps, l’après-midi était déjà bien entamée et le soleil se couchant vers 17h30 nous n’avions pas le luxe de se poser. Après quelques photos et après avoir tout de même pris le temps d’admirer ce spectacle, nous voila repartis!

IMG_1934IMG_1915IMGP1827

Troisième arrêt:  Jambo Rock.

Avant d’arriver à JR, nous n’avons pas résisté à la tentation de nous arrêter à Lost Horses où plusieurs centaines de Joshua Trees plus imposants les uns que les autres s’étalent à perte de vue.

A Jambo Rock le paysage est là encore différent, et l’on comprend rapidement pourquoi l’on y voir autant de tentes. Ici les rochers, certes imposants, sont comme des vagues, lisses et bien moins hauts que ceux de Hidden Valley. Pour les amateurs d’escalade mais qui souffrent de vertige (comme moi par exemple), c’est le spot idéal! L’on grimpe assez facilement en haut des rochers et l’on peut aussi jouir de cette vue réservée en temps ordinaires aux amateurs d’escalade!

IMG_1941IMG_1943IMGP1848IMG_1966IMGP1874IMG_1976IMG_1968IMG_1984IMG_1970IMG_1975IMG_1973

Quatrième et dernier arrêt: La cholla cactus garden.

ATTENTION CA PIQUE! 😮 Qui n’a jamais tenté de toucher un pic de cactus? D’habitude on peut le faire sans craindre de s’enfoncer une épine dès lors que l’on ne force pas. Ici, n’y pensez même pas une seconde! Ces cactus sont tout simplement dangereux. En plus de piquer, la sensation de brûlure perdure assez longtemps. Et attention aux plus petits sur le sol! Si jamais vous marchez dessus, ils s’accrochent et transpercent vos semelles et arrivent même jusqu’à votre petit pied selon l’épaisseur de la chaussure. Mais mis à part ce petit détail qui semble logique quand l’on parle de cactus, il faut avouer que le paysage était magique. Nous sommes arrivés à ce spot au moment du coucher du soleil, peignant ainsi les montagnes et la vallée d’un orange vif et la vallée qui contrastaient parfaitement avec le ciel bleu et rose. Je pense que les photos parlent d’elles-même… 🙂

IMG_1986IMG_1998IMG_2000IMG_2003IMG_2005IMG_2016IMG_2019IMG_2035IMG_2050IMG_2054IMG_2055

Sur la route du retour, alors que la nuit tombait, nous avons croisé la route d’un coyote qui traversait notre chemin à vive allure. Aussi rapide qu’un éclair, nous avons à peine compris ce qui se passait que celui-ci avait déjà disparu dans le paysage. Nous avons d’abord pensé qu’il s’agissait d’un loup, puis d’un renard du désert, la carte qui nous avait été distribuée le matin même nous indiquant que nous pouvions en croisé. Mais un coyote… Il faut croire qu’ils ont oublié de le mettre sur la carte! C’est aussi ça, la magie de vivre l’instant présent. 🙂

Cette journée nous a plus que jamais motivé à revenir, mais la prochaine fois, nous serons équipés pour y camper, c’est certain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *